Retour sur notre Lab d’Idées du 2 Avril

A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, FACE Grand Toulouse a organisé un temps d’échange entre structures spécialisées et entreprises. Une rencontre entre deux univers avec un objectif commun : faciliter l’insertion professionnelle des personnes atteintes de TSA.

Un échange par écrans interposés pour ce premier lab d’idées


En Europe, seulement 5% des personnes atteintes de troubles du spectre autistique sont en emploi. De nombreux freins se mettent en travers de leurs parcours professionnels : le manque de formations accessibles, les problématiques de mobilité ou encore les préjugés des entreprises.

Lutter contre les préjugés des entreprises c’est un des objectifs du projet Incl’Autism qui permettra de sensibiliser les salarié.e.s et ainsi de faciliter l’intégration d’une personne autiste dans son équipe de travail.

L’implication des entreprises est un point clé de ce projet européen et la preuve en est ce premier temps d’échange entre des spécialistes des TSA et des entreprises locales.

Plusieurs associations spécialisées dans l’accompagnement de personnes autistes étaient au rendez-vous (Otema TSA, Sesame Autisme, Ceresa, Ne’Hom…) et ont pu faire découvrir aux entreprises la réalité de leur travail.

Le témoignage de Laurent Peytavy, président d’Otema TSA et père d’un jeune homme autiste, a notamment mis en avant les fractures dans les parcours d’insertion professionnelle.


« On est confrontés à des ruptures de parcours, on se retrouve sans solution […] Rien n’est simple lorsque vous avez un enfant autiste, pour les déplacements par exemple, l’accessibilité ne doit pas se limiter à des aménagements pour les handicaps moteurs. »


Ce lab d’idées a aussi permis de partager des bonnes pratiques et des solutions pour les entreprises.

Le dispositif d’emploi accompagné permet par exemple aux entreprises d’être épaulées par un.e référent.e pour intégrer une personne en situation de handicap. Ce soutien a d’ailleurs permis à Matthieu, technicien informatique atteint de TSA, d’être embauché à Bis Repetita, entreprise de reconditionnement de matériel informatique professionnel.

La directrice de Bis Repetita, Anne Hontang, est fière de présenter le parcours réalisé par son salarié et la démarche inclusive menée par son entreprise.


« Lorsque nous avons rencontrés Matthieu il était fraîchement diplômé de son baccalauréat, il était passionné d’informatique et de micro-ondes. Pour les micro-ondes on n’a pas pu l’aider mais pour l’informatique on pouvait faire quelque chose. […] Il est maintenant avec nous en CDI et tout se passe bien. »


En résumé, un dialogue très riche entre deux environnements qui ont tout à gagner à travailler ensemble pour l’insertion professionnelle des personnes atteintes de TSA.

Merci à l’ensemble des intervenant.e.s – Croix-Rouge Occitanie, Ceresa, Otema TSA, Arseaa, Ne’hom, Bis Repetita – pour la qualité de leurs présentations et merci aux personnes présentes pour la richesse des échanges et leur intérêt pour ce sujet.


Vous êtes une entreprise toulousaine et vous souhaitez participer au projet Incl’Autism ? Contactez Magalie Sotoca, chargée de mission RSE à FACE Grand Toulouse : m.sotoca@fondationface.org

Une première formation pour les partenaires

Les partenaires vont se retrouver au mois de mai 2021 en formation à distance pour partager leurs connaissances à la fois sur l’autisme, ses troubles, et sur l’insertion sociale et professionnelle.

Notre partenaire MEA, association italienne de familles d’enfants autistes, s’associe à l’association Filo Dalla Torre –Educazione, Autismo e Disabilità dont l’une des principales activités est l’insertion sociale des personnes présentant des troubles autistiques.

Ils nous présenteront des expériences dans une menuiserie, un supermarché, une cantine, une pépinière. Ils nous présenteront aussi un projet de « Maison de l’autonomie », car il est important de rappeler qu’en France par exemple, moins de 11% des personnes autistes disposent d’un logement personnel. Insertion sociale et insertion professionnelle sont étroitement liés.

Ensemble nous comparerons les modalités d’insertion professionnelle des personnes autistes dans nos trois pays, pour concevoir une formation sous forme de MOOC adaptée à nos réalités.

Débuter par des enquêtes

Notre projet a débuté dans une période particulière. Nous allons cependant de l’avant et nous démarrons par un travail d’enquêtes auprès des entreprises et des familles, comme des personnes présentant un trouble de la sphère autistique. Nous souhaitons ainsi mieux comprendre les freins et les ressources pour promouvoir l’emploi en milieu ordinaire des personnes présentant des troubles de la sphère autistique.

Si vous souhaitez répondre, nous serons heureux de recueillir vos avis

Une enquête auprès des familles en anglais: https://forms.gle/8aKQp32Ze2sKUq216 ou en français: https://forms.gle/eYHrA6acc7nFApX66

Une enquête auprès des entreprises en anglais: https://forms.gle/aVB76NT4jA8tovT49 ou en français: https://forms.gle/MVJBaoFuuduju7LQ7

Présentation personnelle (exemple d’article)

Voici un exemple d’article, publié initialement dans le cadre de la Blogging University. Inscrivez-vous à l’un de nos dix programmes et lancez votre blog.

Vous allez publier un article aujourd’hui. Ne vous inquiétez pas pour l’apparence de votre blog. Ne vous inquiétez pas si vous ne lui avez pas encore donné de nom ou si vous vous sentez dépassé. Cliquez simplement sur le bouton « Nouvel article » et dites-nous pourquoi vous êtes ici.

Quel est votre objectif ?

  • Vos nouveaux lecteurs ont besoin de contexte. De quoi parlerez-vous ? Pourquoi devraient-ils lire votre blog ?
  • Cela vous aidera à vous concentrer sur vos idées à propos de votre blog et sur la façon dont vous souhaitez le développer.

L’article peut être court ou long, contenir une introduction personnelle sur votre vie, décrire la mission de votre blog, présenter un manifeste pour l’avenir ou énoncer simplement vos sujets de publication.

Pour vous aider à commencer, voici quelques questions :

  • Pourquoi créez-vous un blog public au lieu de tenir un journal personnel ?
  • Quels seront les thèmes que vous aborderez ?
  • Quelle est la cible privilégiée de votre blog ?
  • Si votre blog passe la première année avec succès, qu’espérez-vous avoir accompli ?

Répondre à ces questions ne vous enferme pas définitivement dans une voie. Ce qui est magnifique avec les blogs, c’est qu’ils sont en constante évolution au fur et à mesure de vos apprentissages, de votre développement et des interactions avec autrui. Il est toutefois opportun de savoir où et pourquoi vous vous lancez. L’articulation de vos objectifs peut simplement contribuer à apporter de nouvelles idées d’articles.

Vous ne savez pas trop comment commencer ? Écrivez simplement la première chose qui vous passe par la tête. Anne Lamott, auteur d’un excellent livre sur le processus d’écriture, affirme qu’il est nécessaire de s’autoriser un « premier jet bordélique ». C’est un enseignement essentiel : commencez par écrire, vous vous occuperez de retoucher votre texte plus tard.

Une fois que vous êtes prêt à publier, attribuez à votre article trois à cinq étiquettes qui décrivent son sujet : littérature, photographie, fiction, parentalité, alimentation, voitures, films, sports, etc. Ces étiquettes aideront les internautes intéressés par ces sujets à vous trouver dans le Lecteur. Veillez à ce que l’une de ces étiquettes soit « zerotohero », afin que les nouveaux blogueurs puissent vous trouver également.